Partagez
 

 "My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pepper Potts
DERRIÈRE LE MASQUE JE SUIS
Pepper Potts
The Iron Lady

Voir le profil de l'utilisateur

✪ Date d'inscription : 12/05/2013
✪ Messages : 45
✪ Puissance : 92
✪ Technique de combat :
"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Left_bar_bleue0 / 1000 / 100"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Right_bar_bleue


"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Empty
MessageSujet: "My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony   "My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Icon_minitimeMar 14 Mai - 22:46


"Oh Honey, I'm so sick !"

"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Tumblr_mjocwqy3dd1rk6drlo1_500

    J'adorais mon job. Aussi étonnant que cela puisse paraître, j'adorais réellement celui-ci. Certes, être à la tête d'une des plus imposantes industries du pays n'était pas tous les jours de tout repos mais croyez-moi, on pourrait me proposer tout l'or du monde que je ne quitterait pas ce dernier. Il s'agissait d'une éventualité auquelle je me refusais d'y penser ne serait-ce qu'une seule seconde tant celle-ci semblait particulièrement absurde. Vous m'imaginez, moi Pepper Potts, abandonner Stark Industries pour aller voir ailleurs ?Dans un premier temps, Stark Industries s'effondrerait dans le mois suivant si je partais soudainement en claquant, sauf si Tony reprenait celle-ci en main. Ce dont je doutais, étant donné que je considérais mon accession au poste de PDG comme découlant de son désir de se livrer à d'autres préoccupations autres que l'entreprise paternelle, et dans un second temps car plutôt mourir que de laisser Tony. Que voulez-vous, aussi immature qu'il puisse parfois se comporter, c'était tout cela qui faisait son charme alors pourquoi partir ?

    Ai-je déjà dit que diriger une telle entreprise n'était pas une chose toujours aussi aisée que de se coucher le soir ?Car comme dans n'importe quel métier, il y avait des jours avec et des jours sans. Or, aujourd'hui était un jour sans. L'une des pires journées de ma vie, presque sans exagération aucune: tout d'abord je renversais par maladresse du café très chaud sur mon tailleur, je cassais un talon quelques heures plus tard et, comble de chance, me traînait un formidable mal de tête depuis que j'étais rentrée m'effondrer sur le canapé du dernier étage de la Tour Stark. Avec de plus plusieurs dossiers - était-il nécessaire de préciser leur importance ? - à examiner avec la plus grande attention. Chose qui n'était aucunement faite pour me motiver, surtout avec la fanfare qui semblait avoir pris mon crâne comme salle de répétition. Mon royaume pour une aspirine...qui fût aussi efficace qu'une alarme stridente dans les oreilles d'un sourd.

    Entre ces douloureux maux de tête et l'envie de dormir qui venait de s'accrocher à moi comme le boulet au pied d'un bagnard à perpétuité, les dossiers étalés devant moi sur la table basse du salon me semblaient tous aussi passionnants les uns que les autres. Tête serrée entre les mains, je soupirais aussi longuement que profondément. Par tous les saints, je crois n'avoir jamais eu autant envie de dormir. La vue légèrement brouillée, je tournais la tête vers le canapé contre lequel j'étais appuyée puis regardais à nouveau les dossiers. Quelques minutes de sommeil, personne n'allait me reprocher de me reposer n'est-ce pas ?Dossiers très importants ou non ?De toute manière, que je le veuille ou non, je sentis bientôt être terrassée par mon mal de tête et par le sommeil tandis qu'un trou noir m'engloutissait...avant de me réveiller (visiblement quelques heures plus tard). Allongée sur le canapé avec un plaid sur moi. Et pas besoin d'être un génie pour savoir qui avait eu la bonté de ne pas me laisser avachie contre ce canapé.



_________________
"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Tumblr_mrlzm9nGo11qag2mmo1_r3_250 "My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Tumblr_mrlzm9nGo11qag2mmo2_r1_250
"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Tumblr_mrlzm9nGo11qag2mmo3_r2_250 "My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Tumblr_mrlzm9nGo11qag2mmo4_r2_250
Revenir en haut Aller en bas
Anthony E. Stark
DERRIÈRE LE MASQUE JE SUIS
Anthony E. Stark


Voir le profil de l'utilisateur

✪ Date d'inscription : 08/05/2013
✪ Messages : 57
✪ Puissance : 75
✪ Technique de combat :
"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Left_bar_bleue0 / 1000 / 100"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Right_bar_bleue


"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Empty
MessageSujet: Re: "My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony   "My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Icon_minitimeJeu 16 Mai - 11:50


Ҩ Pepper
« comfort was allowed to come to them rare, welcome, unsought: a gift like joy »


Evidemment, s'il y en a un dans tout le bâtiment qui risque bien de se prendre les pieds dans un enchevêtrement de câbles laissé là par les ouvriers... c'est moi. Incompréhensible, dans le fond, de se dire que je suis capable de tellement de choses, et pourtant toujours autant en mesure de me prendre la tête avec la plus simple des conneries. Le bâtiment en reconstruction n'étouffe pas nécessairement mon juron et l'espace d'une seconde je viens à me demander si la sécurité de l'immeuble est bel et bien optimale. Après tout, après ce qu'il s'était passé, l'état déplorable des lieux laissait à supposer que tout n'était pas aussi sécurisé que ce que JARVIS aimerait bien pouvoir me faire croire... Enfin soit. Un coup de pied rageur dans le tas d'outils offensant et je me retrouvais une fois encore à prendre le second ascenseur, celui-ci menant directement aux quartiers résidentiels au sommet de la Tour. Un chez-nous temporaire à New York, une perle qui aurait dû briller au firmament mais qui au final n'aura jamais été autre chose que le théâtre d'évènements effroyables; heureusement qu'elle était là. Ma salvation. Ma raison d'être, de perdurer. Et à l'apercevoir de loin, telle qu'elle était, ma frustration s'évanouit comme neige au soleil alors qu'un sourire timide apparaît sur mon visage.

Ce que j'ai bien pu faire pour mériter une femme pareille, je ne le saurais probablement jamais.

Mes yeux glissent sur sa silhouette et je me demande quel diable a bien pu l'abattre pour qu'elle accepte de sombrer ainsi endormie encore vêtue de sa tenue de travail. Et mon regard se pose sur les dossiers, et là, c'est un rire plus franc qui m'échappe. Evidemment... La paperasserie n'a jamais été mon point fort lorsque j'étais CEO, et maintenant qu'elle, elle l'était, je doutais fortement que les choses se soient calmées. Si mon affiliation avec les Avengers devait être la moindre source de quoi que ce soit, l'intérêt poru la compagnie et donc l'occupation de cette femme extraordinaire dû probablement s'en retrouver décuplé. Pauvre Pepper. Une main frôle son visage, caresse une mèche de cheveux rebelle qui lui retombe devant les yeux et c'est avec une tendresse inhabituelle que je viens à dégager l'opportune. Elle était magnifique. De toute évidence exténuée, probablement à cran, mais il y avait une sérénité dans la douceur de ses traits que je trouvais tout bonnement fascinant. Elle gémit dans son sommeil, souffle bruyamment, et se retourne doucement assez pour me laisser me demander si je ne l'avais pas réveillée. Non. Fausse alerte. Un marmonnement plus tard et elle replongeais dans un sommeil sans trouble. Je n'ai pas attendu de la voir trembloter pour lui apporter de quoi se tenir au chaud. Evidemment je me serais immédiatement proposé, basant mon raisonnement sur le fait que rien ne pouvait prétendre quelqu'un d'avoir froid que d'avoir quelqu'un d'autre tout contre soi... mais je ne voulais pas tourner ça autour de moi. Elle était belle, et bourreau du travail qu'elle était, elle avait probablement besoin de tout le repos qu'elle pouvait glaner. Merveilleuse, mystérieuse créature. Son côté travailleur m'avait toujours fasciné, moi qui avait toujours pris la moindre occasion pour fuir mes responsabilités et m'amuser plutôt qu'agir en adulte que je devais montrer. Encore une fois, comment une femme comme elle pouvait craquer pour un homme pour moi.... certains mystère valaient la peine d'être résolus, mais ne le seraient probablement jamais, n'est-ce pas ?
PEPPER« Qu'est-ce qu.... »
Je lève mon nez du dossier que j'explorais sans vraiment y prêter attention, encore une ixième demande d'organisation de gala, même si découvrir pourquoi on devrait restait presque aussi intéressant que tout le reste. Les arguments que pouvaient sortir les gens, parfois.... J'aurais parfaitement pu regagner le niveau inférieur, travailler à un nouveau projet qui venait de germer dans mon esprit mais... elle était trop hypnotisante pour que j'acquiesce à la possibilité de la laisser échapper mon regard.
TONY« Voyez-vous ça, la Belle se réveille sans le baiser de son prince... Mais où va le monde ? »
Un sourire, un geste, elle a à peine le temps de faiblement se relever que déjà, un instinct primal m'annonce que tout ne va pas nécessairement aussi bien que je le souhaiterais..
TONY« Chérie, ça ne va pas ? »
J'espérais vraiment qu'elle avait oublié cette histoire des 12%, parce que lorsque je me suis approché d'elle, embrassant son front dans une excuse partielle de voir si elle avait un peu de fièvre, je craignais presque qu'elle soit aussi sarcastique qu'alors.
TONY« Navré de l'annoncer comme ça, mais... tu as une mine effroyable »
Pas de fièvre, même si je commençais à me demander si ma jovialité à parler ainsi n'allait pas attiser ses foudres. J'allais bien, j'étais libre du poids de cette paperasserie, et ma légèreté conséquente risquait bien de me faire payer les pots cassés... Parce que ce n'était pas son cas à elle. Pauvre d'elle... Heureusement qu'elle m'aimait, et qu'elle était généralement incapable de résister le regard inquiet et carrément craquant que je lui adressais, parce que sinon je pense que j'aurais pu être un homme mort. Aliens, dimensions, demi-dieux... Ce n'était rien à côté de cette jeune femme dans la plus noire des colères. Même si je me doutais bien que dans son état, cela n'allait jamais arriver jusque là. Pas vrai ? Un câlin, un bisou, et zou, elle n'avait plus qu'à s'expliquer.

fiche par century sex.

_________________
    the suit and i are one
    THERE IS NO THRONE. THERE IS NO VERSION OF THIS WHERE YOU COME OUT ON TOP. MAYBE YOUR ARMY COMES AND MAYBE IT'S TOO MUCH FOR US BUT IT'S ALL ON YOU. BECAUSE IF WE CAN'T PROTECT THE EARTH, YOU CAN BE DAMNED WELL SURE WE'LL AVENGE IT!
    code episkey.
Revenir en haut Aller en bas
Pepper Potts
DERRIÈRE LE MASQUE JE SUIS
Pepper Potts
The Iron Lady

Voir le profil de l'utilisateur

✪ Date d'inscription : 12/05/2013
✪ Messages : 45
✪ Puissance : 92
✪ Technique de combat :
"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Left_bar_bleue0 / 1000 / 100"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Right_bar_bleue


"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Empty
MessageSujet: Re: "My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony   "My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Icon_minitimeMar 21 Mai - 21:09




"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Tumblr_m6kciurtzA1rv98k7o2_500

    « -Mais qu'est-ce que... »

    Un peu déroutée malgré tout, il me fallut néanmoins quelques précieuses secondes pour me rappeler 1) où j'étais exactement et 2), pourquoi je me retrouvais allongée sur le canapé. Avant de me rappeler l'horrible mal de tête que je me traînais depuis ce matin. Mal de tête que j'avais encore, plus faible après mon petit somme mais malheureusement pour moi, encore trop lancinant pour que je ne puisses plus imaginer avoir une véritable fanfare en train de se déchaîner dans ma tête. Dieu merci, j'avais encore assez de dignité pour ne pas gémir en réclamant une seconde aspirine de toute urgence. Ce qui ne voulais aucunement dire qu'intérieurement, je priais pour que l'on m'achève sans plus tarder. Enfin, quand je disais "m'achever", c'était au sens figuré de la chose bien entendu. Il s'agissait uniquement d'un mal de tête et heureusement, j'étais assurée que ce désagrément finisse par s'évanouir un moment ou un autre...Mais le plus horrible mal de tête ou non, il fallait bien plus que ça pour m'empêcher de sourire à Tony dès que je le vis. Plus encore en le voyant absorber par l'un des nombreux papiers éparpillés sur la table basse. Ciel, étais-je en train d'halluciner ou était-il réellement en train de lire ce papier ?En me voyant réveillée, il laissa échapper l'un de ses habituels traits d'humeur, ce qui me fit rire avant que mon cher mal de tête ne se rappelle joyeusement à ma mémoire en sonnant les cloches. Merveilleux...

    TONY« Navré de l'annoncer comme ça, mais... tu as une mine effroyable »
    Une mine effroyable ?Était-il sérieux ?Rien qu'avec la précaution avec laquelle je me glissais à ses côtés sans aucun geste brusque, je ne pouvais aucunement nier cette affirmation. Oh ma pauvre tête...Preuve que je n'étais pas au mieux de ma forme, j'étais incapable de répliquer à ses plaisanteries habituelles. De toute manière, en état ou pas, celles-ci ne m'auraient pas arraché une autre réaction que celle de sourire. Que voulez-vous, Tony était comme ça et essayer de le changer s'apparenterait à un véritable crime contre l'humanité. Enfin sans doutes pas mais de toute manière, cela s'avèrerait mission impossible. Ce qui n'était aucunement pour me déplaire tant la vie à ses côtés était une véritable explosion multicolore, bien plus agréable que la vie nuancée de noir et de blanc passant par le gris qu'était l'existence de certaines personnes. Et bon Dieu que je pouvais adorer ça. Et si cela pouvait sembler étrange, je crois bien que chacun était la chance de l'autre: je soutenais Tony de toutes mes forces tandis qu'il m'avait arrachée à l'ennui qu'aurait pu avoir ma vie si je n'avais pas trouver et corriger une simple mais grossière erreur dans un contrat de nombreuses années auparavant. Une erreur...Notre histoire avait été permise par une erreur...Avec un soupir, je posais ma tête sur son épaule en lui saisissant la main et fermait les yeux. Près de lui, l'endroit que j'appréciais le plus au monde...

    « -Je n'ai jamais personnellement tenté ce genre d'expérience mais au moins, j'arrive à me faire une idée de ce qu'est de se faire fracasser la tête contre un mur tellement j'ai mal à la tête... »

    Je n'exagérais pas. Enfin...à peine. Bon d'accord, j'exagérais beaucoup. Mais on ne se moque pas !Car pour l'instant, c'était tout ce que je pouvais sortir pour oublier l'envie qui me prenait d'aller faire sa fête à toute une boîte d'aspirines (ce qui pouvait potentiellement être mortel et ce plaçait ainsi dans la catégorie des "mauvaises idées à ne plus avoir.") ou de me revautrer sur le canapé en me plaignant jusqu'à ce que ce fichu mal de crâne se décide à aller se trouver une autre pauvre victime à ennuyer. Et toute à mon activité désormais favorite de me plaindre (ce qui n'était aucunement dans mon genre habituellement), je portais bien peu attention à l'image que je pouvais renvoyer. Dans un second temps, il n'y avait personne pour me voir à part Tony et dans un second temps, moi aussi j'avais bien le droit de ne pas être à mon avantage non ?Car oui, aussi étonnant cela puisse être, personne ne pouvait être parfait. C'est dommage mais c'était comme ça. Point.



_________________
"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Tumblr_mrlzm9nGo11qag2mmo1_r3_250 "My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Tumblr_mrlzm9nGo11qag2mmo2_r1_250
"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Tumblr_mrlzm9nGo11qag2mmo3_r2_250 "My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Tumblr_mrlzm9nGo11qag2mmo4_r2_250
Revenir en haut Aller en bas
Anthony E. Stark
DERRIÈRE LE MASQUE JE SUIS
Anthony E. Stark


Voir le profil de l'utilisateur

✪ Date d'inscription : 08/05/2013
✪ Messages : 57
✪ Puissance : 75
✪ Technique de combat :
"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Left_bar_bleue0 / 1000 / 100"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Right_bar_bleue


"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Empty
MessageSujet: Re: "My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony   "My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Icon_minitimeMer 22 Mai - 19:39

remember that
« i'll look after you »

J'étais déchiré.

Partagé entre le fait d'être désolé qu'elle se sente si mal... et complètement charmé par à quel point elle pouvait être craquante même dans cet état de vulnérabilité apparente. D'un autre côté, je n'avais pas intérêt à faire valoir mon attendrissement, parce que si elle savait être parfaitement terrifiante en temps ordinaire, je n'osais imaginer ce que le dragon trouverait à me faire subir si elle me découvrait ainsi. Déposant le dossier que je feuilletais nonchalament de côté alors qu'elle s'avançait vers moi à pas indécis, faibles, je me sentais désolé pour elle. Elle avait toujours été une force de la nature, une personnalité que l'on n'acceptait pas de voir faillir et si elle a un jour été faible depuis qu'elle travaillait pour moi, elle devait attendre d'être chez elle pour l'afficher. Seulement voilà...elle était chez elle et aussi dingue que cela semblait, ma présence était désormais quelque chose à laquelle elle ne pouvait plus échapper. Tapotant le coussin du sofa dans une invite silencieuse à me rejoindre (alors qu'elle semblait déjà avoir décidé ça toute seule), je la laissais s'installer alors que je me tournais légèrement vers la petite table d'appoint. Dessus ? Un verre d'eau dans lequel flottait le reste d'un glaçon (par ce temps, il était hors de question de lui laisser autre chose que de l'eau fraîche et la longueur de sa sieste avait déjà fais leur fête aux deux autres blocs de glace, désormais dissous dans un liquide plus frais sans trop l'être. Attrapant le verre, ainsi que les deux aspirines que je lui avait gardé de côté je lui tendais l'un et l'autre pour qu'elle se serve. Il ne fallait pas être un génie pour réaliser que Virginia Pepper Potts n'était pas femme à s'affaler dans un sofa pour y piquer un somme: si elle tombait, l'ennemi devait être corsé. Il ne fallait pas avoir fait MIT pour le comprendre.... Hors, j'avais fait l'un et était l'autre. J'espère juste que cela allait suffire pour la soulager un petit peu.

TONY – « JARVIS ? »

L'I.A. dû lire dans mes pensées, parce qu'à peine le S de son nom fut prononcé que l'ordinateur central murmurait un "bien monsieur" et d'éclatante, la luminosité de la pièce fut plus tamisée. Plus intime, peut-être, mais certainement bien moins agressive pour Pepper. J'adressais un "merci, buddy" à mon fidèle compagnon, avant de finalement reporter toute mon attention sur la femme qui terminait apparemment le verre que je lui avais servi.

TONY – « Là, ça devrait aider un peu. C'est comme ça depuis ce matin ? »

J'avais peut-être été celui qui avait eu à faire face à une presque invasion et la retrancher dans son origine, mais elle représentait mon univers à moi et j'étais complètement désarçonné de la voir comme ça. Peut-être que je devrais ouvrir une succursale pharmaceutique de Stark Industries ? Travailler sur les meilleurs médicaments possible, disposer d'un stock hallucinant permettant de soulager les gens soignés en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Pourquoi pas. D'un autre côté, ça lui ferait plus de paperasse à elle et je n'étais soudainement beaucoup moins sûr du fait qu'elle apprécierait l'attention.

TONY – « Si je pouvais faire sa fête à ton mal de crâne, tu sais que je le ferais, honey. J'aime trop ta tête pour laisser faire sans réagir... »

Sérieusement, je prendrais one on one la douleur personnifiée pour lui mettre la raclée du siècle tous les jours si ça signifiait que Pepper n'ait pas à en souffrir. D'un autre côté, toute cette situation avait quelque chose de terriblement normal, et après New-York, après les dieux, les dimensions, les aliens, un peu de normal n'était pas de trop... Son visage se posa dans le creux de mon cou, et je tournais la tête pour lui embrasser la tempe. Quelque chose me poussait presque à vouloir qu'elle pose la tête sur mes genoux et me laisse caresser ses cheveux alors que le médicament prenait effet et que je la berçais vers un sommeil réparateur mais... elle était trop bornée pour que je lui suggère quoi que ce soit, elle déciderait par elle-même. Présentement, elle geignait faiblement, marmonnant des paroles incompréhensibles et c'est en gardant le bras par derrière son dos et sur son épaule que je posais ma main dans ses cheveux et caressait doucement son cuir chevelu. Cela ne réussissait pas toujours avec moi, mais cela me calmait toujours. Elle avait été là pour moi pendant si longtemps, je ne pouvais qu'espérer être à la hauteur en étant là pour elle. Mais bien sûr, ma bouche parla plus vite que mon cerveau ne put la faire taire.

TONY – « Pourquoi tu t'ennuies avec ces dossiers, d'abord ? Tu te tue au travail, tu sais qu'en qualité de CEO tu as droit à un break de temps en temps ? Je n'ai fait qu'en feuilleter un ou deux et même moi j'ai commencé à avoir la tête qui tourne. »

Terminant ma phrase, je m'attendais presque à ce qu'elle vienne me dire que le plus simple des dossiers pouvait me foutre la migraine, juste parce que c'était de la paperasserie. Je choisissais de l'ignorer.

TONY – « Et si tu n'allais pas au... boulot... demain ? Tu restes à la maison, je te ferais ton plat préféré »

Les premiers mots étaient entrecoupés par les bisous que je déposais doucement sur sa tempe, calculant en silence mes options pour dire de la soulager. Mes migraines à moi étaient toujours causé par une cuite phénoménale et les remèdes ne manquaient pas, mais ce mal de tête était différent par nature. La solution différait donc également... Je ne lui laissais pas le temps de répondre à ma dernière tirade que déjà je reprenais, tel un gosse surexcité devant la perspective d'une tâche supra importante à exécuter. L'éloigner de la source de son stress, aka les fameux dossiers. Le travail. Moi. Enfin, j'espérais que cela ne soit pas la dernière option, parce que sinon je ne pouvais rien pour elle... Doucement, je signifiais qu'elle ne pouvait pas rester là, à manquer de se rendormir (si inconfortablement) sur le sofa et que donc il me fallait faire quelque chose pour y remédier. Repoussant légèrement sa tête dodelinante sur le côté, je me levais avant de me tourner vers elle et, sous les échos d'un cri de surprise de sa part, la prit dans mes bras avant de finalement prendre la direction de nos quartiers privés. L'installer ne prit que peu de temps, suffisamment en tout cas pour moi disparaître en salle de bain et revenir armé d'une serviette humide, chaude, destinée à être posée sur sa nuque. Un remède à la fois, suivant ce qui fonctionne ou pas... Pepper n'était pas femme à se plaindre et j'avoue que l'entendre ainsi me déstabiliait un peu autant que cela causait du souci.

Je n'aimais pas la voir ainsi...

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Pepper Potts
DERRIÈRE LE MASQUE JE SUIS
Pepper Potts
The Iron Lady

Voir le profil de l'utilisateur

✪ Date d'inscription : 12/05/2013
✪ Messages : 45
✪ Puissance : 92
✪ Technique de combat :
"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Left_bar_bleue0 / 1000 / 100"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Right_bar_bleue


"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Empty
MessageSujet: Re: "My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony   "My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Icon_minitimeDim 2 Juin - 0:38




"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Anigif_enhanced-buzz-21662-1362966493-0

    Chose tout particulièrement étrange, me plaindre me semblait aujourd'hui la meilleure chose qu'il m'était possible de faire. Dans un premier temps car ça me permettait d'oublier un peu cet efroyable mal de tête (contradictoire je sais) et dans un second temps, pour me donner la sensation d'être une reine rien qu'en lisant l'inquiétude mêlée de sollicitude dans les yeux de Tony et apprécier tous ses gestes visants à s'occuper de moi pour me remettre d'aplomb. Seigneur, pouvait-il seulement exister quelque chose de mieux que de savourer une seconde ou troisième aspirine dans les bras de l'homme que l'on aimait le plus (car oui, même prendre une aspirine devenait une chose passionnante lorsque j'étais dans les bras de Tony), sous la lumière tamisée par la bienveillance de l'Intelligence Artificielle pas si artificielle que cela étant donné son humanité qu'était JARVIS ?

    Les yeux fermés, j'eu un sourire en écoutant Tony affirmer que rien ne lui ferait plus plaisir que de s'occuper de mon mal de tête si cela lui était seulement possible: comment pouvais-je être aussi chanceuse ?Cela demeurait encore un mystère total pour moi mais je comptais bien profiter de ce qui m'était offert, et peu m'importait ce que demain aurait à m'offrir, de bon ou de mauvais. Je tentais de lui dire ce que je pensais en cet instant mais sans doutes était-ce un effet de la fièvre qui ne me quittait pas, mais mes paroles me semblèrent pratiquement inintelligibles, aussi soupirais-je (quoiqu'à moitié endormie) quand Tony me caressa les cheveux.

    J'aurais pu m'endormir, et manquais de le faire, si Tony ne s'était pas si soudainement levé. Ayant pour cause de me faire réagir en criant, me raccrochant à son cou par peur de tomber. Peur inutile car j'étais dans ses bras mais pour une semi-comateuse, le choc était brutal. Très brutal. Bien que cela eu le mérite de me réveiller à moitié. Direction nos appartements, où je me retrouvais installée sur le lit, le coussin de Tony dans les bras et une serviette humide affectueusement apportée par l'homme attentionné à seulement quelques centimètres de moi. Nouveau soupir de profond bien-être. Ni trop chaude ni trop froide, cette serviette était l'idéal dans l'instant immédiat. Or, la lumière se fit soudainement dans mon cerveau embrouillé: une douche. Voilà ce qu'il me fallait, bien plus que cette serviette quoi que parfaite. Une longue douche chaude. Ou froide, c'était encore à voir, bien que je ne sois pas une fan des douches glacées. Quittant presque à regrets l'oreiller et Tony, j'embrassais ce dernier.

    « -Je vais prendre une douche. En espérant que ça fasse partir ce mal de tête... »

    Un second baiser pour la route et je me précipitais dans la douche. A comprendre que je tanguais comme sur un bateau en plein tempête ou une personne sérieusement alcoolisée vers la salle de bain. Fichu mal de tête. Et aucunement préalablement réglée, l'eau glacée m'arracha un gémissement (crier étant trop dur) avant de retrouver une température bien plus agréable. Me permettant ainsi de faire peu à peu disparaître le mal qui ne semblait aucunement décidé à me lâcher depuis ce matin. Enfin...Me sentant de mieux en mieux, je coupais bientôt l'eau, sortis de la douche et me séchais rapidement pour enfiler mon peignoir qui se trouvait justement à portée de main. Si ça c'était pas parfait, j'ignorais ce que c'était. Mais pour l'instant, j'avais quelqu'un qui attendait impatiemment que je sortes.

    « -Attendriez-vous quelqu'un Monsieur Stark ? »

    Je m'étonnais presque moi-même: presque à l'agonie quelques minutes auparavant (ironie ironie), et maintenant en pleine forme pour faire du gringue à mon petit ami. Enfin, je n'avais plus mal à la tête donc je n'allais très certainement pas m'en plaindre. Oh ça, certainement pas...



_________________
"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Tumblr_mrlzm9nGo11qag2mmo1_r3_250 "My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Tumblr_mrlzm9nGo11qag2mmo2_r1_250
"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Tumblr_mrlzm9nGo11qag2mmo3_r2_250 "My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Tumblr_mrlzm9nGo11qag2mmo4_r2_250
Revenir en haut Aller en bas

DERRIÈRE LE MASQUE JE SUIS
Contenu sponsorisé





"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Empty
MessageSujet: Re: "My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony   "My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

"My kingdom for a aspirin !" █ PV Tony

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kingdom Hearts News Adventures RPG
» Kingdom
» Tony Stark | Genius, billionaire, playboy and philantropist [Fini]
» fan club de tony tony chopper (one piece)
» TONY MOISE kraze yon kite sa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anarchy :: Inside New-York :: 
☆ manhattan
 :: 
☆ midtown manhattan
 :: 
☆ stark tower
-