Partagez
 

 It's time to play ─ HARLEEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léo P. Selly-Wayne
DERRIÈRE LE MASQUE JE SUIS
Léo P. Selly-Wayne


Voir le profil de l'utilisateur

✪ Date d'inscription : 29/01/2013
✪ Age : 29
✪ Messages : 93
✪ Puissance : 120
✪ Technique de combat :
It's time to play ─ HARLEEN Left_bar_bleue0 / 1000 / 100It's time to play ─ HARLEEN Right_bar_bleue


It's time to play ─ HARLEEN Empty
MessageSujet: It's time to play ─ HARLEEN   It's time to play ─ HARLEEN Icon_minitimeMar 21 Mai - 11:29



it's time to play
” Il est difficile pour moi d’exprimer ma lassitude, pourtant, je me sens terriblement fatiguée. Il est vrai que la vie que je mène n’est vraiment pas la plus saine et encore moins la plus reposante. Et contrairement à ce que j’ai pu penser, ce n’est pas ma double identité qui me donne le plus de difficultés mais bien Dakota, ma petite sœur. Depuis que nous sommes arrivées à New-York, j’ai la désagréable sensation qu’elle tourne mal. J’ai bien du mal à reconnaitre la douce et innocente Dakota que j’ai l’habitude de côtoyer. Elle a grandi, c’est certain, mais comme j’aurai aimé. Elle semble tellement insouciante de nos problèmes, ne me donne un coup de main uniquement si elle en ressent l’envie, le reste du temps je dois me débrouiller. Alors, ce soir-là, quand je suis rentrée à l’appartement, je n’ai pas réussi à me contenir. Elle n’a même pas prit la peine de faire la vaisselle de son repas du soir, je ne parle même pas de sa chambre et le frigidaire est vide. J’ai explosé ! Ce n’est pas dans mes habitudes, mais je n’en peux plus d’être sa boniche. Elle peut au moins m’aider un minimum. Je crois n’avoir jamais hurlé après elle comme je l’ai fait ce soir. Elle s’en souviendra longtemps et moi aussi. Parce que j’ai à peine claqué la porte derrière moi que je me suis aussitôt sentie au plus mal. Hors de question de faire marche arrière, je dois donner une bonne leçon à ma petite sœur pour essayer de lui ouvrir les yeux une bonne fois pour toute.

Je marche dans les rues de New-York sans vraiment savoir où aller. Pendant un court instant, l’idée de rejoindre mon père me traverse l’esprit, mais je la chasse rapidement. Avec la chance que j’ai, il ne m’ouvrirait même pas la porte de chez lui. Encore une fois, je me sens terriblement seule. Et cette sensation ne fait que s’accroitre lorsque la pluie se met à tomber. Pas une petite pluie rafraichissante, c’est un torrent qui s’abat dans les rue de New-York. Alors, je fais comme tout le monde, je cours pour me mettre à l’abri.

Je me réfugie dans un bar sportif où, à part la serveuse, je suis la seule femme présente. Cela ne m’impressionne pas vraiment, je sais me défendre. Et puis, les hommes n’ont même l’air de faire attention à ma présence ici.
Je prends place au bar, puis commande une vodka avant de poser mon regard sur la télé. Un match de football américain est diffusé, mettant tous les hommes dans un état quasi second. Il me donne l’impression de jouer leur vie entière sur un match. C’est plutôt excessif comme comportement. J’aime beaucoup le sport également, mais pas au point de hurler après les joueurs devant une télé.

Une heure, deux heures, trois heures passent… Je suis à présent dans un piteux état. Tout tourne autour de moi, m’arrachant une grimace dès que je fais le moindre geste. Je n’ai pas la moindre idée du nombre de verres que j’ai pu boire, mais j’ai sûrement trop abusé. Je ne saurai pas retourner chez moi seule. Je tire mon téléphone de ma poche en soupirant, je vais avoir besoin de l’aide de quelqu’un. Je pense immédiatement à John, mais après notre dernière discussion, je ne suis pas certaine qu’il vienne m’aider. Mais alors que je consulte ma liste de contact, je m’arrête sur Harleen. Cette jolie petite blonde est devenue très rapidement une amie, elle sait m’écouter quand j’en ai besoin et puis, elle a ce petit grain de folie en elle qui me fait toujours mourir de rire. Je lui envoie rapidement un message pour lui demander de me retrouver ici car j’ai besoin de son aide. Je passe sous silence mon état déplorable, elle s’en rendra rapidement compte de toute façon.

Un petit quart d’heure plus tard, je sens une main se poser sur mon épaule. Je me tourne avec le sourire, pensant me trouver face à Harleen mais à la place, je vois un homme âgé de vingt ans de plus que moi, une lueur perverse dans le regard. Aussitôt, je l’oblige à retirer sa main et me lève en titubant pour mettre de l’espace entre lui et moi, mais il m’attrape fermement par un bras et me tire en dehors du bar sans même que les autres personnes présentes ne se rendent compte de quoi que ce soit.
Violement, il me plaque contre le mur arrière du bar. Il pue l’alcool et la cigarette. J’ai beau essayé de me débattre, je n’ai plus aucune force. J’appelle plusieurs fois à l’aide, mais il me gifle pour me faire taire. Alors que je le vois approcher son visage pour venir m’embrasser, je ferme les yeux, je ne veux pas voir ça… ”

© charney


_________________
    léo ✖️ little ass kicker
    » I've been dealing with something thats worse than these, that'll make you fall to your knees. Emotions are trapped set on lock, got my brain stuck goin through the motions. I'm filled up with pain. •• unbreakable.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

It's time to play ─ HARLEEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'école ça craint, Time to play #D&CO
» [+18] it's almost time to play, it's time to be afraid. [feat. Siddil]
» In my Time. Dick Cheney.
» IT'S TIME TO BE BAD~ ft. syssoï
» Ivy S. Cobb • That's the time where I'm suppose to put a quote so cool •

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anarchy :: Inside New-York :: 
☆ bronx
 :: 
☆ commerces
 :: 
☆ stan's sport bar
-